"Le Choc des Tambours" à Sarralbe le 19 juillet

Publié le 19 Juillet 1994

-CABANES, FESTIVAL DE MOSELLE -


"Cabanes, festival de Moselle" croisera la "Sarre à Contes" à Sarralbe le samedi 19 juillet dans le cadre d'un spectacle inédit jusqu'à aujourd'hui... Et ça va faire des étincelles ! Les compagnies "Les commandos percu" et "Deabru Beltzak" s'associent en effet pour vous proposer une création 2014 : "Le Choc des Tambours".

Ce spectacle sera joué pour la première fois en Espagne ce week-end (deux représentations) puis la semaine prochaine à Toulouse, juste avant de venir en Moselle.

Habitués des grands événements festifs, musicaux et pyrotechniques à travers les festivals du monde entier, la compagnie "Les commandos percu" (F) et la compagnie basque "Deabru Beltzak" (ES) associent leurs talents et leur savoir faire avec un objectif clair : reprendre la rue. Collision, frottement, percussion. Il y a plusieurs façons de faire du feu : le choc des tambours produit des étincelles, une chaleur communicative, un tourbillon de couleurs et d'odeurs.

Les diables affrontent les guerriers ! Surgis de nulle part les porteurs de tambours vont au contact et font claquer les peaux tendues. Leurs baguettes se croisent, leurs visages colorés se jaugent pour une confrontation de rythmes et de feux. Quelle sera l'issue du combat ? Cet affrontement symbolique n'a d'autre but que de transformer le choc en rencontre, de sublimer la fureur en langage, de changer les différences en énergie commune, d'allumer le feu-rassembleur qui rapproche les cœurs. A l'issue du parcours endiablé à travers les rues et la foule, les musiciens de feu montent sur la grande scène pour une ultime confrontation. Ils allument alors un immense feu d'artifice qui semble jaillir des tambours, comme si chaque note de percussion déclenchait une explosion dans le ciel étoilé. Mais ce n’est qu’un lieu de passage. Les diables noirs et ocre reprennent encore la rue et s’échappent pour disparaître comme ils sont apparus : en feu.

Le feu, le mouvement, le rythme. Ces trois mots ont constitué un fondement commun aux deux compagnies, chacune déclinant sa culture et son histoire. Le rapprochement ne lisse pas les différences, au contraire : l'affrontement symbolique devient l'énergie commune. Esthétique des formes, art de la surprise, feux d'artifices, proximité en mouvement : le contact avec le public est total.
Cette création 2014 de 45 mn comporte une partie déambulatoire en rue et une partie fixe sur un dispositif scénique.

Les Commandos Percu - Depuis plus de dix-sept ans la compagnie Les Commandos Percu (Toulouse) sillonne les festivals du monde entier avec ses percussions véritablement inédites et son savoir-faire très particulier en matière de pyrotechnie.
La fusion entre l’élément musical et le feu est le principal moteur de cette dynamique. Elle invente un langage à la fois nouveau et ancestral qui a la propriété de traverser toutes les cultures et les genres. A cette dualité s’ajoute un troisième moteur, la mobilité, ou l’art de la surprise – d’où le nom de la compagnie - qui entraîne les musiciens-artificiers vers toujours plus d’audaces et de mises en scènes originales.
Les spectacles des Commandos Percu sont essentiellement donnés dans le domaine des arts de la rue, et dans les festivals de musique, en extérieur comme en intérieur. La compagnie a notamment créé un spectacle en marge des Jeux Olympiques de Londres en 2012 : On the Night Shift.

Côté pratique :
Samedi 19 juillet 2014 à 21h30
Usin
e SECOFAB - Sarralbe
Gratuit

Les Commandos Percu - Crédits : Marion Le Fournier
Les Commandos Percu - Crédits : Marion Le Fournier

Les Commandos Percu - Crédits : Marion Le Fournier

Rédigé par Conseil Général de la Moselle

Publié dans #Cabanes, #La Sarre à contes

Repost 0
Commenter cet article