Le Sentier des Cabanes sonores du 20 juin au 20 septembre à Metz

Publié le 20 Juin 2015

En écho au célèbre sentier hivernal des Lanternes de Noël, un Sentier des cabanes sonores, inédit, s'est construit sur le site de l’île du Petit Saulcy dans le cadre de Cabanes, festival de Moselle. Il s’élève au croisement de l’art, de la science et de l’industrie.
Ouvert dès le 20 juin, il accueillera les familles, les flâneurs et les visiteurs pendant tout l’été pour des découvertes interactives, des visites musicales et des concerts. Spectaculaires ou intimistes, verrières ou végétales, contemplatives ou interpellatrices, ces cabanes artistiques sont à découvrir librement au gré de vos stimulantes envies estivales ou des animations proposées par le Conseil Départemental de la Moselle. Des dizaines de milliers de visiteurs sont attendus pour un voyage au fil de l’eau, des sons et de la lumière.
Le Sentier des cabanes sonores s’ouvre sur une œuvre monumentale : un long tunnel en bambous, sonore et lumineux, de l’artiste belge Georges Cuvillier. Le visiteur traversera ce tunnel pour s’aventurer sur le sentier et découvrir d’autres cabanes sonores, des installations artistiques inventées par des artistes mosellans et internationaux.

CÔTÉ PRATIQUE
Accès gratuit Île du Petit-Saulcy et Jardins de l’Hôtel du Département, 1 rue du Pont Moreau à Metz
Ouverture tout l’été du 20 juin au 20 septembre 2015

- Mercredi, jeudi, vendredi, samedi et dimanche et le mardi 14 juillet de 15h à 19h
- Concerts les samedis de juillet et août à 18h
- Nocturnes le premier samedi du mois (4 juillet, 1er août et 5 septembre) ainsi que samedi 20 juin, lundi 13 juillet et samedi 15 août de 15h à 23h
- Ateliers Jeune-Public les mercredis à 15h, 16h et 17h

***

Georges Cuvillier, artiste (Belgique)
L’artiste belge Georges Cuvillier a installé sur le Sentier des Cabanes sonores son Tunnel of Love, une construction de plus de 400 bambous, à la fois monumentale, légère et lumineuse. Les visiteurs entrent sur le site par ce tunnel haut de dix mètres et long de cinquante-six mètres. Cette œuvre est entièrement sonorisée par un artiste acousticien berlinois: Tobias Bierbaum. Il a notamment travaillé à la mise en son de la structure de Bambuco pour Lille 2004, Capitale Européenne de la Culture. Le Sentier sera illuminé par les pots de feux de la compagnie Carabosse pendant la première nuit d’ouverture.

Vivien Muller, designer (Lorraine)
Souvenez-vous, l’an passé, le Conseil Départemental de la Moselle avait confié à Vivien Muller le soin d’imaginer la cabanes des Jardins Fruitiers de Laquenexy: PI[E]. Elle est calquée sur les fractales, principe de construction observé dans la nature: sa structure est composée d’anneaux concentriques pivotant autour d’un axe.
Vivien Muller poursuit son travail en proposant pour le Sentier une cabane sonore interactive :
la Cabane conque. La partie sonore s’inspire de Unstable Matter de Tommi Grönlund et Petteri Nisunen. Une fois entré dans la conque formée par la structure en métal, le public fait tourner la table sonore pour faire rouler les billes métalliques, produisant ainsi un son très proche de celui des vagues et de la mer. Un tressage d’osier habille la structure.

Camille Tourneux, architecte (Lorraine)
Camille Tourneux s’inspire du système constructif de la cabane Lieu-Dit le Temple née au Parc Archéologique Européen de Bliesbruck-Reinheim dans le cadre de la première édition de Cabanes, festival de Moselle. Il propose pour le Sentier la Nef musicale, une structure élancée de 5 mètres de haut. Elle a pris place sur la pointe de l’île et permettra une nouvelle expérience sonore.
Elle est en effet basée sur le principe des caisses de résonance des instruments à cordes. Sa forme découle du cône d’amplification qui constituait les premiers dispositifs d’amplification acoustique. Le visiteur pénètre dans ce cône renversé et pourra actionner une série de boîtes à musique à cylindre comme celles que l’on peut retrouver dans les jeux d’enfants. La présence de plusieurs boîtes jouant la même mélodie permet d’expérimenter diverses formes sonores: le canon, l’unisson, l’écho selon la synchronisation de jeu des visiteurs. La structure toute entière sera illuminée à la nuit tombée.

Jean-François Frering, designer (Alsace)
La Tonnelle météorique a remporté un immense succès lors de son exposition dans le cadre de Jardins en Troc à Bitche en 2004. Dans un enclos météorique, 170 disques de verre soufflé créés au Centre International d’Art Verrier de Meisenthal flotteront sur 13 m2 au-dessus des visiteurs. L’intimité de ces abris de fortune protège de l’extérieur et en même temps laisse pénétrer et ressentir les variations climatiques naturelles. Un phonolithe, ou «pierre chantante» y sera installé et laissé à disposition des visiteurs.

CIAV de Meisenthal (Lorraine)
Le Water Glass Illusion du CIAV de Meisenthal est recréé sur le Sentier des Cabanes sonores, avec la complicité d’un collectif d’artistes et d’artisans. Une installation faite de bois, de verre et d’eau: un dôme de cloches bleues surmonte un bassin, mis en lumière et son par le collectif Paradigme avec une projection de mapping vidéo.
Une scénographie composée d’un métissage de textures, de formes végétales et de brume complète l’installation. C’est une création à l’atmosphère lumineux et onirique.

Will Menter, musicien (Angleterre)

Les Murmures du Vent est un ensemble de Will Menter de quarante flûtes éoliennes. Il est habituellement suspendu à des branches d’arbres. Mais en été, le feuillage des arbres abrite les flûtes du vent. Will Menter propose donc de créer une structure en acier léger de 4 mètres de haut, d’une surface de 4 mètres carrés. Le public entrera dans ce carré pour avoir la sensation d’être encerclé de son.

François Martig (Belgique)
La Nature Expliquée aux Plantes est une installation sonore de François Martig constituée de bégonias placés dans une serre horticole.
Elle imite, dans une version domestique, le processus d’industrie horticole à grande échelle. Partant d’un constat accablant que neuf fois sur dix, des plantes et fleurs achetées au supermarché meurent très vite, François Martig a émis l’hypothèse que l’absence de contact avec le milieu extérieur provoquait un choc psychologique irrémédiable lorsque ces dernières quittent la serre à la fin de leur croissance.
Il propose dans cette installation une possibilité d’aider ces plantes à survivre en leur expliquant la nature par des bandes sonores constituées de pluies diluviennes, d’orages, et d’oiseaux du matin, spécialement composées au regard de leur vitesse de croissance accélérée: les bandes sons font donc moins de 24h.

Mathieu Chamagne, musicien (Lorraine)
(12 août > 6 septembre)
Apertures est une installation sonore interactive de Mathieu Chamagne. Elle est composée de trois cadres en bois, suspendus, à travers lesquels les gestes des spectateurs sont captés en temps réel et retranscrits en son. Cet artiste est musicien compositeur et développeur multimédia. Pianiste de formation, il étudie la musique depuis 1987. Après de nombreuses expériences en tant que pianiste dans des formations jazz/rock..., il migre progressivement vers la musique improvisée, tout en développant un set instrumental électroacoustique où se côtoient synthétiseurs analogiques et numériques, objets sonores préparés et différents outils informatiques développés dans l’environnement de programmation Max (traitement en temps réel de données, images, sons). Il s’est spécialisé dans le développement de dispositifs interactifs multimédias pour le spectacle vivant et les installations interactives et a composé pour des créations théâtrales et chorégraphiques.

Le Sentier des Cabanes sonores - Crédits : Conseil Départemental de la Moselle
Le Sentier des Cabanes sonores - Crédits : Conseil Départemental de la Moselle
Le Sentier des Cabanes sonores - Crédits : Conseil Départemental de la Moselle
Le Sentier des Cabanes sonores - Crédits : Conseil Départemental de la Moselle
Le Sentier des Cabanes sonores - Crédits : Conseil Départemental de la Moselle
Le Sentier des Cabanes sonores - Crédits : Conseil Départemental de la Moselle

Le Sentier des Cabanes sonores - Crédits : Conseil Départemental de la Moselle

Rédigé par Département de la Moselle

Publié dans #Cabanes

Repost 0
Commenter cet article