"Vues parallèles" dès le 15 mars au Simserhof

Publié le 1 Janvier 2014

- EXPOSITION -


Le Conseil Général de la Moselle vous propose de découvrir sur le site du Simserhof l'exposition "Vues parallèles. Les aviateurs français et allemands de la Grande Guerre 1914-1918". Elle est à découvrir du samedi 15 mars au dimanche 21 août 2014.

Cette exposition a été réalisée par les Archives Départementales de la Moselle. Elle dresse un portrait des aviateurs combattants de la guerre 1914-1918, premier conflit aéronautique de l'histoire, en évoquant la vie quotidienne dans les deux camps adverses.

Elle constitue un émouvant hommage à ces héros des airs en présentant des documents de l'iconothèque de l'Armée de l'Air française et du fonds Schweisthal des archives départementales. Au gré des photographies issues de fonds français et allemands, on perçoit mieux la vie des membres de l'escadrille : les risques encourus par ces hommes lors de leurs misions, le soin porté à leurs machines volantes, mais aussi la convivialité des moments de détente.

Ce portrait réaliste et émouvant des pionniers de l'arme aéronautique restitue l'atmosphère qui régnait au sein de ces unités aériennes. Elles avaient d'ailleurs fait de la photographie une arme indispensable...

Côté pratique :
Ouvrage du Simserhof, rue André Maginot – Le Légeret – à Siersthal
À 3 km de Bitche
Du Samedi 15 mars au Dimanche 21 août 2014
Le site est fermé le lundi sauf lors de jours fériés. Il est également ouvert le lundi en juillet et août.
De 10 h à 17 h
De 10h à 18h en juillet et août
Entrée gratuite à l'exposition
Renseignements : 03 87 96 39 40

 

 

 

"Vues parallèles. Les aviateurs français et allemands de la Grande Guerre 1914-1918"
"Vues parallèles. Les aviateurs français et allemands de la Grande Guerre 1914-1918"

"Vues parallèles. Les aviateurs français et allemands de la Grande Guerre 1914-1918"

Rédigé par Conseil Général de la Moselle

Publié dans #Archives départementales, #Expositions

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article