InTime, regards sensuels ... (jusqu'au 19/09)

Publié le 19 Juin 1990

... dans la peinture et le dessin d'aujourd'hui.


Le Conseil Général de la Moselle présente au Musée Départemental du Sel de Marsal de Marsal "InTime, regards sensuels dans la peinture et le dessin d'aujourd'hui" du 19 juin au 19 septembre 2010.

La création contemporaine, reconnue par l’opinion publique comme étant "l’installation, le mécanisme de l’esprit et les nouvelles technologies" est mise à l’épreuve dans cette exposition. En effet, cinq artistes peintres et dessinateurs contemporains issus de Lorraine, d’Europe et des Etats-Unis dérogeront à la règle et feront face aux idées reçues. Il est vrai qu’une grande majorité des gens oublie parfois que la peinture n’est pas morte.

L’américain John Curin, la hollandaise Juul Kraijer, le franco-roumain Rares Victor Malureanu ainsi que les français, Étienne Pressager et Victor Remère feront découvrir au public, à travers leurs travaux, un itinéraire sensible et sensuel.

L’ensemble des pièces présentées donneront une vision actuelle de l’idée de corps dans ce qu’il a de plus beau comme de plus déroutant, de réaliste ou d’imaginaire. Les artistes de l’exposition ont été amenés à créer pour faire émerger des sentiments enfouis en tout un chacun, au cœur même de l’intimité.

Par ailleurs, cette exposition soutient également l’idée d’un savoir faire intergénérationnel qui ne s’est jamais vraiment perdu. Rigoureusement tenus à l’utilisation de ces supports académiques, les artistes offriront par la présentation de leurs travaux une nouvelle approche de l’art du XXIe siècle et proposeront ainsi une nouvelle interprétation de l’art contemporain.



Les artistes



John Currin, né en 1962 à Boulder dans le Colorado (USA) vit et travaille à New York. C’est un peintre figuratif américain qui traite avec ironie le corps féminin. Il est essentiellement influencé par les maîtres de la Renaissance italienne et les images issues de la littérature populaire érotique. Depuis la fin des années 1990 il se tourne plus essentiellement vers des expositions rétrospectives qu’il a présenté au Withney Museum of American Art de New York ainsi qu’au Musée d’art contemporain de Chicago. Ses œuvres figurent également, entre autres lieux, dans les collections de la Tate Gallery de Londres et du Centre Pompidou.

La hollandaise Juul Kraijer, née à Assen en 1970 (Pays-Bas) est Diplômée de l’Académie des Beaux-Arts de Rotterdam. Après avoir reçu le Prix Charlotte Köhler en 1998, elle décroche une bourse du Fonds BKVB pour partir en Inde, où elle étudie la sculpture sur bois traditionnelle. Elle reçoit, en 2004, le Prix artistique Philip Morris et en 2009, le Prix Térèse van Duyl-Schwartze. Aujourd’hui, elle vit et travaille à Rotterdam et expose dans le monde entier, en Allemagne, Italie, Pays-Bas, USA, France, Russie…

Étienne Pressager, né à Épinal en 1958, est français. Diplômé de l’Institut d’art plastique de Strasbourg, il se voit confié, en 1990, une commande publique de la bibliothèque de Saint-Fons pour laquelle il a du réaliser une peinture murale. Il vit aujourd’hui à Malzéville et enseigne à l’École Nationale Supérieure d’Art de Nancy. Ces œuvres ont été exposées à l’occasion de nombreuses expositions, personnelles et collectives, au cours de ces 20 dernières années.

Le franco-roumain Victor-Rarès Malureanu, né en Roumanie en 1977, vit et travaille à Nancy. Il décroche en 2005, le diplôme national supérieur d’expression plastique à l’ENSA de Nancy et devient en 2006, Professeur de dessin à l’ENSA de Nancy et au Centre européen de Recherche et de Formation aux Arts Verriers de Vanne-le-Châtel. Il a également été l’artiste invité au collège Saint-Dominique dans le cadre de l’atelier « 2007 Monstrueux, 2007 Merveilleux ». Depuis 1995, ses œuvres sont présentées à l’occasion d’expositions personnelles et collectives, en Roumanie, en Belgique, en France, en Allemagne et en Espagne.

Victor Remère, né en 1989 à  Chaumont est français. Issu de l’École nationale des beaux-arts, il vit et travaille à Nancy. Il a participé à la Biennale "jeunes talents" de Châlons-en-Champagne. Voilà comme il décrit l’autoportrait.  "Au premier abord, l’autoportrait semble être une démarche présomptueuse. Elle est en réalité une manière commode d’exercer une technique. Le modèle étant par définition à disposition de l’artiste, le portrait s’exécute sans les contraintes, ni la crainte, de l’insatisfaction de "l’autre".
Toutefois, je me suis rapidement aperçu que l’exercice n’était pas si aisé. En effet, il est difficile de refléter sa propre image. Bien que la ressemblance physique soit suffisante afin d’identifier la personne, l’autoportrait reste cependant une vision subjective que l’on a de soi. Ainsi, au-delà de la vraisemblance, il faut, à travers l’expressivité, le trait, la composition, réussir à refléter une vérité. Nul ne peut prétendre regarder son individualité propre en face, et lors de l’exécution de mon portrait, celui-ci m’est apparu comme un corps détaché du mien.
Au final, quelles réactions emportent le portrait ? L’image n’est elle pas inconsciemment mise en scène vis à vis du public ? Sommes-nous capables de faire notre propre portrait ?
L’exercice génère plus de questions que de réponses, et pour conclure l’autoportrait soulève cette problématique ; est-ce mieux révéler ou mieux masquer que de faire son autoportrait ?
" (Victor Remère, avril 2010.)

Côté pratique :

Du samedi 19 juin au dimanche 19 septembre 2010
ouverture du mardi au dimanche de 9 H 30 à 12 H et de 13 H 30 à 18 H.  
Tarifs : 4 € plein tarif, 2 € tarif réduit et 5 € billet couplé avec le Musée départemental Georges de la Tour à Vic-sur-Seille.
Musée départemental du Sel, Porte de France à Marsal.
Renseignements et réservations au 03 87 35 01 50.

 

32a.jpg

 

Crédit

Rédigé par Conseil Général de la Moselle

Publié dans #Expositions

Repost 0
Commenter cet article