Concert inaugural de l'orgue de Marange-Zondrange le 7 septembre

Publié le 7 Septembre 1993

- PATRIMOINE -

Le concert inaugural de l’orgue restauré de l'église Saint-Martin de Marange-Zondrange aura lieu le samedi 7 septembre 2013. Il sera animé par François Ménissier à l'orgue, accompagné du chœur liturgique des Glandières. Entrée libre.

La Moselle offre un patrimoine culturel remarquable. L'une de ses particularités réside dans ses églises dotées de véritables sculptures musicales : les orgues. Avec près de six cents orgues répartis sur son territoire, la Moselle est le second des départements français pour l’importance de ce patrimoine unique.

Après cinquante ans de complet mutisme, c’est l’un des fleurons du patrimoine organistique mosellan qui renaît. Classé Monument historique en 2003, cet orgue construit par Joseph Géant en 1867 en l’église Saint-Martin de Marange-Zondrange a été restauré par les soins de la manufacture Bauer, de Sarralbe.

"Cet orgue est à notre connaissance l’instrument de Géant le mieux conservé de notre département. C’est un témoin très intéressant de nos racines et de notre passé culturel. Peu de villages d’ailleurs ont la chance d’avoir conservé à ce jour un orgue d’une telle importance historique et musicale, digne d’une très grande église", souligne François Ménissier dans l'Inventaire des orgues de Moselle paru en 1988 aux éditions Serpenoise. "C’est malgré sa ruine l’un des instruments les plus intéressants de toute la Moselle, et qui plus est dans son état d’origine.Il est d’une grande dimension et possèderait après restauration tout ce qu’il faut pour faire un très grand effet."

C’est justement François Ménissier, organiste de Saint-Nicolas-des-Champs à Paris, qui donnera le concert inaugural de Marange le 7 septembre, accompagné d'un chœur liturgique composé de choristes originaires des secteurs de Longeville, Creutzwald, Faulquemont et Saint-Avold. Au programme : des œuvres de Bach, Couperin, Vivaldi, Fauré, Pierné…

Dans l'objectif de conserver et de valoriser ce patrimoine inestimable, le Conseil Général de la Moselle subventionne les communes souhaitant faire revivre ou leur instrument. Ce programme d'aides connaît un succès constant. Une enveloppe d’environ 150 000 € est mobilisée chaque année depuis vingt ans.

Le Conseil Général de la Moselle et Moselle Arts Vivants accompagnent depuis 2012 ces restaurations par une aide à l’organisation d’un événement inaugural après les travaux de relevage de l'orgue.

L’orgue Géant de Marange-Zondrange (Moselle)
Cet instrument mécanique de vingt jeux est le témoin le plus authentique de ce facteur en Lorraine, ses autres instruments ayant été détruits ou profondément transformés. Edifié sous l’impulsion du curé de l’époque, Simon Waris, compositeur de chants religieux, l’orgue possède, derrière son superbe buffet néo-baroque, plusieurs caractéristiques de la manière de Géant dans sa seconde partie de carrière. En effet, l’organier était attentif à certains perfectionnements apportés par la facture parisienne de son temps (jeu de doublette harmonique, sommier à deux layes permettant de préparer des combinaisons), tout en restant fidèle à une formation et une tradition héritées de la lignée des Verschneider.

Inachevé lors de sa construction, le Récit expressif existant à la console sans qu’aucun élément mécanique n’ait été réalisé, il a été complété au cours de sa dernière restauration. La composition de six jeux se veut un hommage aux pratiques du concepteur de l’orgue.

Le reste de l’instrument n’avait subi que de très faibles transformations. Il a été scrupuleusement restauré pour redonner toute sa superbe à un orgue malmené depuis son abandon au profit d’un instrument électronique.

François Ménissier
François Ménissier a reçu pour l’orgue l’enseignement de Françoise Billiot, Bernard Lagacé, Norbert Pétry, André Stricker et Louis Thiry. Lauréat du Concours International J. S. Bach de Toulouse et titulaire de 1989 à 2003 du grand orgue Silbermann de l’Eglise Saint-Thomas de Strasbourg, il est actuellement professeur d’orgue au Conservatoire à Rayonnement régional de Rouen, titulaire du grand orgue Clicquot de l’Eglise Saint-Nicolas-des-Champs à Paris, et conservateur de l’orgue Renaissance de Mont-Saint-Aignan (Seine-Maritime).
Ses concerts donnés en France, en Suisse, en Allemagne, en Belgique, en Autriche, aux Pays-Bas, au Danemark, en Italie, en Espagne en Finlande ou au Japon le conduisent à se produire aussi bien en soliste que comme partenaire, entre autres, de la Psalette de Lorraine.
Sa passion pour les orgues historiques l’a conduit à faire bénéficier son activité de musicien d’un vif intérêt pour la restauration et la conservation des instruments anciens et pour l’histoire de la facture d’orgues. Auteur de recherches sur la lignée des facteurs d’orgues Verschneider (18e et 19e siècles) et de l’Inventaire technique et historique des Orgues de Moselle (1988-1999), François Ménissier est membre de la Commission national des monuments historiques ; il est également conseiller pour les orgues de la Ville de Rouen.
Discographie : Bach, Boëly, Brahms (Diapason d’Or 2004), Mendelssohn, Rheinberger, Boehm (Tempéraments/Radio-France, Hortus, Wergo/Schott, K.617, Adda). Enregistrements radiophoniques pour France-Musiques, Radio Südwestfunk, K.-Radio-Omroep-Holland, et la Radio Télévision Belge Francophone.

Le Chœur liturgique des Glandières

Le Chœur liturgique des Glandières existe depuis huit ans Son siège est établi à Longeville-lès-Saint-Avold, berceau de l’ancienne abbaye Saint-Martin-des-Glandières d’où il tire son nom. Fondé et dirigé par Noël Laurent, le Chœur est composé de personnes originaires des secteurs de Longeville, Creutzwald, Faulquemont et Saint-Avold.
Si cette chorale s’était donnée à l’origine pour mission de "chanter la messe", elle est devenue progressivement une chorale de concert privilégiant un répertoire de musique sacrée. Elle s’associe à des manifestations à caractère culturel comme le Festival de Chant choral de Saint-Avold, ou en soutenant des manifestations et des œuvres à caractère humanitaire. Le Chœur intervient également dans les hôpitaux et les maisons de retraite avec un programme de chansons profanes intitulé "Chansons d’amour de la Renaissance à nos jours". Les voix sont accompagnées aux claviers par Jean-Pierre Crumbach, organiste titulaire de Longeville, et ancien élève de François Ménissier.


Côté pratique :

Samedi 7 septembre 2013 à 20h

Église Saint-Martin de Marange-Zondrange

Entrée libre, sans réservation
Renseignements : Moselle Arts Vivants au 03 87 62 94 18

L'école élémentaire publique de Marange-Zondrange a travaillé sur la restauration de cet orgue au travers d'une valise pédagogique prêtée par Moselle Arts Vivants. Les élèves ont travaillé avec un musicien, Nathanaël Bianconi, et rencontré en avril l'organiste Frédéric Mayeur devant l'instrument restauré.

François Ménissier à l'orgue, accompagné du chœur liturgique des Glandières,  animera le concert inaugural de l’orgue restauré de l'église Saint-Martin de Marange-Zondrange

François Ménissier à l'orgue, accompagné du chœur liturgique des Glandières, animera le concert inaugural de l’orgue restauré de l'église Saint-Martin de Marange-Zondrange

Le chœur liturgique des Glandières

Le chœur liturgique des Glandières

Rédigé par Conseil Général de la Moselle

Publié dans #Patrimoine, #Musique classique

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article