Concert en hommage à Théodore Gouvy le 4 octobre à Forbach

Publié le 4 Octobre 1993

- Festival départemental "Théodore Gouvy et son Temps"-

Le 13ème festival d'orgues Forbach-Völklingen rendra hommage à Théodore Gouvy le vendredi 4 octobre 2013 à Forbach, dans le cadre d’un partenariat avec le Conseil Général de la Moselle. Entrée libre.

Le Département a en effet passé commande à l’organiste mosellan Christophe Durant pour un arrangement pour orgue d’une pièce de Théodore Gouvy, la Sinfonietta op. 80. Cette pièce sera interprétée par Frédéric Mayeur, à l'orgue, accompagné par le chœur d’hommes de Hombourg-Haut sous la direction de Norbert Ott.

Œuvre tardive dans la production symphonique de Gouvy, séparée de près de vingt ans de la 5e Symphonie, la Sinfonietta a été écrite au cours du printemps 1885, période d’intense création musicale. Initialement pensée comme une véritable symphonie en quatre mouvements, c’est à la demande de Reinecke (un élève de Schumann) et de Jadassohn, que le compositeur remania le titre en Sinfonietta, peu avant la première audition de la partition à Leipzig. L’œuvre rayonne d’une lumière particulière, presque « optimiste » et d’une invention surprenante pour un musicien déjà dans la maturité.

"Quel instrument plus adapté que l’orgue pour cette transcription orchestrale? En effet, il suffit d’observer la richesse et la multiplicité des timbres qu'il contient pour l’associer sans équivoque à l’orchestre.
Mais l’exercice est néanmoins délicat lorsqu’il s’agit de confier à un instrumentiste seul le contenu d’une œuvre destinée à un ensemble d’instruments... Le transcripteur ou arrangeur doit donc allier une parfaite connaissance de la pièce originelle et une maitrise sans faille de l’instrument auquel il la destine. Un travail de très longue haleine, d’exploration des possibles, pour arrêter enfin un choix et donner ainsi naissance à une nouvelle partition.
C’est aujourd’hui l’heure de la restitution, où l’orgue revêt ses habits de nouveau média de l’œuvre, pour un partage toujours
plus élargi de la musique."
Christophe Durant


Côté pratique :

Vendredi 4 octobre 2013 à 20h
Eglise Saint-Rémi de Forbach
Entrée gratuite, sans réservation.

Le programme détaillé du concert :

Théodore GOUVY (1819-1898)
Sinfonietta op. 80
Adagio – Allegro
Orgue

Franz SCHUBERT (1797-1828)
Heilig ist der Herr
Chœur d’Hommes de Hombourg-Haut

Charles GOUNOD (1818 - 1893)
Près du fleuve étranger
Paroles de A. Quételard - Arrangement pour chœur d'hommes de H. Moratin
Chœur d’Hommes de Hombourg-Haut

Théodore GOUVY
Sinfonietta op. 80
Scherzo Allegro
Orgue

Théodore GOUVY
Lebewohl - Beharre - Ermuthigung
Chœur d’Hommes de Hombourg-Haut

Théodore GOUVY
Sinfonietta op. 80
Tema con variazioni – Andante
Orgue

Gioachino ROSSINI (1792 - 1868)
Chant funèbre
Chœur d’Hommes de Hombourg-Haut

Peter CORNELIUS (1824 - 1874)
Absolve Domine
Chœur d’Hommes de Hombourg-Haut

Felix MENDELSSOHN-BARTHOLDY (1809-1847)
Beati mortui
Chœur d’Hommes de Hombourg-Haut

Théodore GOUVY
Sinfonietta op. 80
Finale – Allegro
Orgue

Le chœur d’hommes de Hombourg-Haut sous la direction de Norbert Ott

Le chœur d’hommes de Hombourg-Haut sous la direction de Norbert Ott

L'organiste Frédéric Mayeur

L'organiste Frédéric Mayeur

Rédigé par Conseil Général de la Moselle

Publié dans #Théodore Gouvy, #Musique classique, #Patrimoine

Repost 0
Commenter cet article