"Théodore Gouvy : le début d’une longue tradition de l’acier" le 22 février à Amnéville

Publié le 22 Février 1993

- THÉODORE GOUVY -

 


 

Le Conseil Général de la Moselle lancera en septembre 2013 une année musicale consacrée à Théodore Gouvy: "Théodore Gouvy et son temps !". En préambule de cet événement, les écoles de musique et les conservatoires de Moselle se mobilisent pour offrir au public un riche programme de concerts. Autant de découvertes de ce compositeur et de son époque !


Le public est invité à partir à la rencontre de ce musicien né à Goffontaine, près de Sarrebruck en 1819. Malgré l’ambiguïté de l’appartenance politique de sa région natale, tantôt prussienne, tantôt française qui lui valut de nombreux tracas tout au long de sa formation musicale, Théodore Gouvy fit une carrière brillante pendant tout le XIXème siècle, à Paris et en Europe. Il s’installa dans les années 1850 à Hombourg-Haut, en Moselle-Est dans l’actuelle "Villa Gouvy". C'est là que sont nées une partie de ses compositions.

 

"Les origines de Théodore Gouvy : le début d’une longue tradition de l’acier" est une audition - spectacle. Elle aura lieu le vendredi 22 février 2013 à 18h30 à Amnéville-lès-Thermes, dans l'auditorium du Conservatoire, avec les élèves du Conservatoire municipal de musique et de danse d’Amnéville. Entrée libre.

Les élèves mêleront sur scène des textes dévoilant peu à peu l'histoire passionnante de ce musicien avec des interprétations musicales. En 1733, Pierre-Joseph Gouvy quitte la région de Spa près de Liège, dans l’actuelle Belgique, pour s’installer à Sarrelouis, à l’époque région française. Parlant lui-même le Français, nommé "Conseiller de sa majesté et maire royal de Sarrelouis", il acquiert vers 1765 le privilège de fabriquer de l’acier près de Nassau-Sarrebruck, lieu qu’il nomme "Goffontaine" en souvenir de son pays d’origine. Il crée un établissement industriel et des logements ouvriers. La tradition industrielle de la famille Gouvy est née et ne la quittera plus...

Rédigé par Conseil Général de la Moselle

Publié dans #Musique classique

Repost 0
Commenter cet article