Spectacle, hommage à Laumesfeld (15/04)

Publié le 15 Avril 1991

La Maison de Robert Schuman, Père de l'Europe, accueillera pendant un mois une rétrospective consacrée à la personnalité et à l’œuvre de Daniel Laumesfeld (1955-1991), à l’occasion du 20ème anniversaire de sa disparition. Le Conseil Général de la Moselle a programmé dans le cadre de cette exposition une soirée "Poésie et chansons". Rendez-vous le 15 avril ...

 

L'ancienne propriété du Père de l'Europe accueillera un spectacle bilingue en français et francique luxembourgeois, véritable invitation à la découverte de l'univers poétique et musical de Daniel Laumesfeld, chercheur lorrain.

 

Cette soirée originale mettra en espace et en musique les textes -des poèmes et des chansons- de Daniel Laumesfeld. Elle permettra de réentendre ou de découvrir la force des textes du poète lorrain. Au détour des chants et des textes en version bilingue se révélera l'attachement charnel de Daniel Laumesfeld à cette Lorraine francique à la confluence des langues et à la rencontre des cultures.

 

Ce spectacle est un hommage animé par Jo Scholler -Cie Ter de l'Art- , Jo Nousse au chant -Cie Himmelsteng- et deux musiciens, Jànos Hegedüs -Myster Möbius- et Patrick Riollet -Mannijo-.


La création vidéo "Hënt" -"la nuit dernière" en francique- sera projetée pour la première fois. "Hënt" est un seul poème en plusieurs vagues de Daniel Laumesfeld, certainement l'un de ses textes-clés. La vidéo a été créée spécialement pour cette soirée par Serge Benassutti avec une collaboration de la plasticienne Brigitte Kull.

 Côté pratique :

Vendredi 15 avril 2011 à 20 H

Entrée libre
Maison de Robert Schuman, 8-12, rue Robert Schuman à Scy-Chazelles
Tél : 03 87 35 01 40
Fax : 03 87 35 01 49
Courriel : maison-robert-schuman@cg57.fr

 

 

Jo Nousse

 

Jo Nousse au chant

 

Patrick Riollet

 

Patrick Riollet - Mannijo

 

Janos-Hegedus.jpeg

 

Jànos Hegedüs -Myster Möbius

 


 


 

 


Rédigé par Conseil Général de la Moselle

Publié dans #Maison de Robert Schuman

Repost 0
Commenter cet article