Nouvel espace d'exposition : "De Marlborough à Malbrouck"

Publié le 21 Octobre 2009

Depuis fin septembre, un nouvel espace d'exposition, "De Marlborough à Malbrouck", est proposé au public dans le comble du Logis  du château de Malbrouck à Manderen.


Le château de Malbrouck à Manderen, propriété du Conseil Général de la Moselle, présente donc désormais dans son corps de logis un événement fondamental de son histoire : le face à face entre Villars et Marlborough, en juin 1705, lors de la guerre de Succession d’Espagne. Cet espace muséographique a été construit autour du portrait du Duc de Marlborough peint par Robert Byng (1666-1720).

Le génial général anglais laissa son nom au château tant l’événement impressionna les populations locales. Le nom de Marlborough, difficile à prononcer dans cette contrée de langue germanique, fut transformé en "Malbrouck", nom aujourd’hui conservé.

Ce portrait a été peint vers 1701-1710 par Robert Byng, un artiste bien connu des historiens d’art. Il est issu de l’atelier de Godfrey Kneller, le plus célèbre portraitiste anglais de la fin du XVIIe et du début du XVIIIe s.

Il faut souligner qu'un descendant du premier duc de Marlborough, le célèbre Premier Ministre anglais Winston Churchill, vint en visite officielle à Metz et à Luxembourg en juillet 1949. Également historien de talent, il avait consacré une biographie à son ancêtre. Winston Churchill passa sur les bords de la Moselle, non loin de Sierck !

Le château de Meinsberg devient celui de Malbrouck


Imaginons l’armée de Marlborough en campagne, forte de 85 000 hommes, répartie sur quelques kilomètres, face aux armées et au camp retranché de Villars ! Hommes et chevaux, artillerie, campements et intendance, tout ce petit monde devait constituer une véritable fourmilière aux abords du château. Les habitants des environs, certes habitués aux passages des armées, souvent à leurs dépens, ont dû être impressionnés. Villars et Marlborough, deux généraux parmi les plus importants de leur temps, ici présents !

Ainsi les paysans de la région appelaient une voiture destinée à recevoir de fortes charges une "Malbruckswôn" (la voiture de Marlborough), souvenir des voitures à quatre roues d’origine flamande utilisées par l’armée anglo-hollandaise, inconnues dans la région. Il ne faut donc pas s’étonner que le château de Meinsberg devienne pour la population locale « Malbrucksschlass » ou château de Malbrouck, déformation germanique du nom de l’hôte le plus célèbre du château !

L’appellation "Malbrouck" n’a donc aucun rapport avec la chanson enfantine, connue en France depuis la bataille de Malplaquet et surtout chantée à l’époque de Louis XVI. Sur les cartes du début du XIXe siècle, le château est souvent mentionné comme le château de Malbrouck et non plus comme le château de Meinsberg. Les événements de l’été 1705 avaient durablement supplanté le souvenir des anciens seigneurs de Meinsberg.

 

Portrait de John Churchill (1650-1722), premier duc de Marlborough, en buste, vêtu d’une armure avec manteau d’hermine et ordre de la Jarretière
Huile sur toile  de 76,3 x 63,6 cm
Vers 1701-1710
Provenance : collection privée (Angleterre), The Hon. Michael Tollemache


Rédigé par Conseil Général de la Moselle

Publié dans #Château de Malbrouck

Repost 0
Commenter cet article