Le musée départemental de Gravelotte : première pierre

Publié le 9 Mars 2012

Gérard LONGUET, Ministre de la Défense et des Anciens Combattants, et Patrick WEITEN, Président du Conseil Général de la Moselle, ont posé le vendredi 9 mars 2012 la première pierre du Musée de la Guerre de 1870 et de l’Annexion, à Gravelotte. Tous deux ont signé à cette occasion la convention d'utilisation du cimetière franco-allemand 1870-1871 à Gravelotte.

Le Musée de la Guerre de 1870 et de l’Annexion accueillera dès mi-2013 une exposition permanente, des expositions temporaires et des animations.


En 1996, le Département de la Moselle a pris les rênes du petit musée communal de Gravelotte, situé à l’est de Metz, sur les lieux mêmes des combats d’août 1870. Depuis cette date, le dossier a beaucoup évolué : les collections se sont enrichies, beaucoup ont été restaurées et un projet muséographique a été conçu en lien avec la Direction des Musées de France. Ce musée est désormais reconnu par le Ministère de la Culture comme un "musée de France". Il sera le seul musée de la Moselle évoquant son histoire récente. Ici se croiseront le public scolaire, des familles, des associations, des amateurs passionnés, des étudiants et des chercheurs.

Le programme était le suivant :
- Cérémonie en présence des autorités civiles et militaires au Mémorial de Gravelotte : revue des troupes, dépôt de gerbes et dévoilement de la plaque commémorative honorant les troupes françaises.
- Présentation de l'ensemble du projet de pôle historique et mémoriel
- Pose de la première pierre du futur musée départemental sur le chantier.
- Allocutions et signature de la convention de gestion du cimetière franco-allemand.

VERBATIM:

Propos de Patrick WEITEN, Président du Conseil Général de la Moselle :
"Nous vivons un moment historique de la vie du Département de la Moselle, autour de l'histoire de la guerre de 1870 et de l'Annexion de l'Alsace-Moselle. Tout à l'heure, ce moment de recueillement dans la halle du Souvenir était placé dans l'amitié franco-allemande, qui est le socle de la construction européenne.Le siège et la capitulation de Metz ont conduit au Traité de Francfort et à 47 années d'Annexion, de 1871 à 1918. Cet épisode de notre histoire a marqué notre culture, a eu un impact sur notre droit administratif, sur notre architecture et sur notre urbanisme. Il a marqué notre histoire multiforme, souvent méconnue. Elle fait l'objet de recherches historiques et je remercie le conseil scientifique du musée pour son implication.
L'Alsace-Moselle est devenue un symbole de la Patrie, de la République, de la France dès ce moment là. Le Département de la Moselle a décidé de transformer ce lieu en un lieu de reconnaissance en direction de la Moselle combattante. Il sera ouvert sur d'autres combats, notamment  ceux des deux guerres mondiales et les conflits liés à la décolonisation. Gravelotte sera le symbole de la mémoire patriotique mosellane. Au-delà de ce musée, dont nous avons posé aujourd'hui la première pierre, il y aura le lieu de mémoire avec avec le mur des 27 500 noms des Mosellans engagés sur les champs de bataille.
Nous devons aussi penser aux Mosellans déportés ou internés, sur le site du Fort de Queuleu.Gravelotte devient un pôle historique, pédagoqique, patrimonial et culturel. Toute cette histoire partagée a eu une résonance européenne, qui elle aussi appartient à l'Histoire. Aujourd'hui, il existe un trait d'union entre Gravelotte et Scy-Chazelles, là où Robert Schuman a fait germer l'Europe en travaillant sur sa déclaration du 9 mai 1950. Notre histoire mosellane si particulière est en perspective de l'histoire européenne, à la convergence avec notre avenir, voulu par Robert Schuman."

 

 

 

1ere_pierre_Musee_guerre_1870_Gravelotte_02.jpg

Rédigé par Conseil Général de la Moselle

Publié dans #Musée départemental de la Guerre de 1870

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article