Käthe Kollwitz : le livret des visiteurs

Publié le 15 Juillet 1992

Dans le cadre de l'exposition, Käthe Kollwitz "La vérité des sens", le Conseil Général de la Moselle va créer un  livret des visiteurs… fait par eux-mêmes ! Cette exposition est à découvrir 10 juin au 2 septembre 2012 au Musée départemental Georges de La Tour à Vic-sur-Seille.


Quel(s) regard(s) pose le public sur les œuvres de cette artiste, si chargées d’émotions ? Du 10 juin au 15 juillet, les visiteurs sont invités à écrire leur ressenti devant des œuvres de leur choix. À partir du 1er août, les textes sélectionnés seront publiés dans un livret gratuit guidant le public à travers l’exposition.

À partir du 1er août également, les nouveaux textes des visiteurs seront édités dans différents médias jusqu’à la fin de l’exposition. Tous les publics seront conviés à écrire, les enfants et les adultes. Le matériel d’écriture sera fourni à l’accueil du musée.

Le livret et la publication des textes permettront aux visiteurs d’exprimer leurs émotions, leur étonnement ou leurs réflexions et de faire connaître leur point de vue non seulement à l’équipe du musée, mais aussi à l’ensemble du public. La possibilité d’éditer des textes à la suite du livret permet en outre un croisement, un échange, entre les différents regards des visiteurs.

 

Côté pratique :

Ouverture du mardi au dimanche de 9 H 30 à 12 H et de 13 H 30 à 18 H. Fermeture hebdomadaire le lundi.
Plein tarif individuel : 5 €
Tarif réduit : 3,5 €
Pass Musée Georges de La Tour + Musée du Sel à Marsal : 6 €
Tarif de groupe (10 à 25 personnes) : 60 €
Gratuit pour les enfants de moins de 16 ans
Musée départemental Georges de La Tour, place Jeanne d’Arc à Vic-sur-Seille.
Renseignements et réservation au 03 87 78 05 30.

Cette participation est gratuite

 

 

82.Kollwitz_Die-pfluger.JPG

 

 

Käthe Kollwitz
Die Pflüger, blatt 1
Avant janv. 1907
Eau forte, pointe sèche
47.4x60.7
Musée d’Art moderne et contemporain de Strasbourg

Rédigé par Conseil Général de la Moselle

Publié dans #Musée départemental Georges de la Tour

Repost 0
Commenter cet article