Käthe Kollwitz, "la vérité des sens" jusqu'au 30 septembre

Publié le 30 Septembre 1992

- DERNIERS JOURS ! -

 

Le Conseil Général de la Moselle présente au Musée départemental Georges de La Tour de Vic-sur-Seille une exposition hommage à Käthe Kollwitz, "la vérité des sens". Face à l'excellent retour du public, cette exposition vient d'être prolongée jusqu'au 30 septembre 2012.

Cette exposition exceptionnelle autour de l’artiste allemande du XXe siècle Käthe Kollwitz (Königs- berg,1867†1945, Berlin) présente une centaine d’œuvres. Certains contemporains de Kollwitz tel que Rodin ou Ernst Barlach, mais également les maîtres anciens l’ayant inspiré côtoieront son propre travail.


Élève de Rodin, Kollwitz n’a eu de cesse de puiser ses connaissances et sa technique auprès des maîtres de l’art tels que Rembrandt, Michel Ange et ainsi devenir un véritable témoin d’une Europe de la première moitié du XXe siècle vacillante. Mère des expressionnistes -elle refusait de porter ce titre-, c’est par le dessin, la gravure et la sculpture qu’elle exprime la vie d’une nation toute entière dans ses doutes, ses souffrances et dans ses espoirs.


Son œuvre la plus célèbre est aujourd’hui est la Pietà de la Neue Wache à Berlin, monument national allemand des plus importants dédié à la souffrance civile et à l’appel à la paix.


Si Käthe Kollwitz est une artiste reconnue et célébrée dans les pays germanophones et du Nord de l’Europe, elle reste une artiste largement méconnue en France. L’exposition de Vic-sur-Seille est la première qui lui est consacrée de ce côté du Rhin, hormis celle du Goëthe Institut de Paris en 1967.

RÉSONANCE AVEC GEORGES DE LA TOUR


La Mère de l’expressionnisme allemand. Cette remarque peut sembler pertinente, à l’étude de son style et des sujets abordés. Ce constat semble cependant réducteur dans l’appréhension de l’œuvre de l’artiste. Ses sources documentaires, son inspiration, son expressivité se trouvent chez les grands maîtres de l’art occidental. Elles lui confèrent une dimension universaliste et humaniste qui dépasse largement le cadre de l’expressionnisme allemand.

L’exposition se développera dans Musée départemental Georges de La Tour en suivant six thèmes ayant traversé sa production : la germination et l’enthousiasme avant la conception d’un projet ; la conception et l’élaboration; la pietà; la déploraison; la résistance; la lamentation. Ces thèmes seront introduits par des œuvres de grands maîtres de l’art occidental du XVe au XXe siècle, afin de mieux mettre en évidence l’universalité dans la création artistique.


Le thème concernant l’inspiration et la germination d’un projet résonne avec le Saint Jean Baptiste dans le désert de Georges de La Tour. Cet aspect à lui seul justifie l’intérêt de cette exposition au musée. L’utilisation du clair obscur, la radicalité des moyens, le force du dessin qui campe des silhouettes massives aux gestes amples accentués par la lumière, le vérisme des personnages et l’intensité psychologique des expressions permettent de tisser une série de correspondances entre la vision de Georges de La Tour -et plus généralement des peintres de la réalité du XVIIe siècle- et celle de Käthe Kollwitz.


L’exposition Käthe Kollwitz s’adresse à un public le plus large possible, mais elle a une résonance bien particulière pour le public lorrain et mosellan. La Moselle a en effet été tiraillée entre la France et l’Allemagne et son appartenance a souvent varié, notamment à partir de 1870. L’exposition met en évidence une certaine impuissance de l’individu face à ce qu’on appelle l’Histoire.


L’exposition Käthe Kollwitz a été conçue par l’équipe du musée Georges de La Tour, en partenariat avec la Fondation Käthe Kollwitz de Berlin. Cet événement fait appel à des œuvres prêtées par des grands musées nationaux et internationaux: Berlin | l’École nationale supérieure des Beaux arts – Paris | Staatliche Graphische Sammlung – Munich | la Ernst Barlach Stiftung – Güstrow | le Staatliche Museem – Berlin | le Musée historique lorrain – Nancy | le Musée de la Cour d’Or – Metz métropole | la Bibliothèque municipale – Nancy – Paris | le Musée du Petit Palais.


Commissariat    de    l’exposition :    Gabriel    Diss, Laurent Thurnherr, Adjoint au conservateur, historien d’art Camille Maisse, Historienne d’art spécialiste du lien entre la littérature classique et les arts graphiques.


ARTISTES PRÉSENTÉS DANS L’EXPOSITION
Käthe Kollwitz, Rembrandt, Auguste Rodin, Georges de La Tour, Ernst Barlach, Jacques Martin, Eugène Carrière, le Maître de Chaource, Henner Dürer, Michel Ange.


CÔTÉ PRATIQUE
Ouverture du mardi au dimanche de 9 H 30 à 12 H et de 13 H 30 à 18 H. Fermeture hebdomadaire le lundi.
Plein tarif individuel : 5 €
Tarif réduit : 3,5 €
Pass Musée Georges de La Tour + Musée du Sel à Marsal : 6 €
Tarif de groupe (10 à 25 personnes) : 60 €
Gratuit pour les enfants de moins de 16 ans
Musée départemental Georges de La Tour, place Jeanne d’Arc à Vic-sur-Seille.
Renseignements et réservation au 03 87 78 05 30.

 

 

24---KKMB-115-Pieta.JPG

 

Vierge de pitié (Pietà)
1937/38
Bronze
38x28.5x39
Käthe Kollwitz museum Berlin

Rédigé par Conseil Général de la Moselle

Publié dans #Musée départemental Georges de la Tour

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article