"Henri IV, La Marseillaise, God Save the King" le 28 octobre

Publié le 28 Octobre 1992

 - CONCERT - CONFÉRENCE -

 

 

Le Conseil Général de la Moselle convie le public à une conférence sur le thème "Henri IV, La Marseillaise, God Save the King : Liszt et la question du nationalisme" animée par Bruno Moysan, chercheur au Centre d’Histoire culturelle des sociétés contemporaines. Il sera accompagné par l'ensemble Sybaris, placé sous la direction de Nicolas Marzinotto. Rendez-vous dans l'auditorium de la Maison de Robert Schuman le dimanche 28 octobre 2012. Entrée libre.

Pianiste et grand compositeur hongrois, Franz Liszt (1811-1886) est un enfant prodige de la musique. Il entame très tôt une tournée européenne. La question du nationalisme est très importante chez ce musicien : figure du nationalisme hongrois, il devient un véritable symbole pour son peuple. Considérant que l’Europe n’a pas de frontières, il sera très affecté par la guerre franco-prussienne de 1870 : l'un de ces gendres, le compositeur Richard Wagner prendra parti pour le camp allemand tandis que l’autre, ministre de Napoléon III, soutiendra l’armée et le gouvernement français. Les questions de sentiment national et de fraternité vont beaucoup l'inspirer.

Cette conférence sera l’occasion d’évoquer l’œuvre de Liszt qui avait choisi, à travers ses poèmes, de témoigner des bouleversements géopolitiques de son époque. Le public pourra (re)découvrir les œuvres majeures des plus grands compositeurs, sur le thème franco-allemand, à travers des duos musicaux, à la clarinette ou sur le piano aujourd’hui centenaire de Robert Schuman…

 

Bruno Moysan est chercheur au Centre d’Histoire culturelle des sociétés contemporaines, à l’Université de Versailles Saint Quentin en Yvelines. Professeur de musique, il est depuis 1998 chargé de l’enseignement "Musique et politique" à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris. Il concentre ses recherches sur les relations entre musique, politique et lien social dans les sociétés démocratiques modernes.
Membre de la société française de musicologie, il est également Président de l’Assemblée française Franz Liszt. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages et articles, dont Liszt, virtuose subversif (Lyon, Symétrie, 2010) et Liszt (Paris, Gisserot, 1999) pour lequel il remporta le prix de l’Association des Professeurs et Maîtres de conférences de Sciences-Po Paris.

L’ensemble Sybaris
proposera un concert sur le thème franco-allemand, sous la direction de Nicolas Marzinotto. D’origine messine, il a débuté ses études de piano au Conservatoire à Rayonnement Régional Gabriel Pierné avant de poursuivre ses études à l’étranger, en Allemagne et en Angleterre. Lauréat de multiples prix et concours, il s’est produit dans plusieurs villes à travers le monde (Paris, Moscou, Leipzig…) en tant que soliste, avant de jouer régulièrement de la musique de chambre avec des concertistes lorrains.
En 2011, après sa rencontre avec Philippe Cossalter (professeur agrégé des facultés de droit et co-directeur  du Centre Juridique franco-allemand), un passionné de musique lyrique, il fonde l’ensemble Sybaris dont il est aujourd’hui le directeur artistique. Cet ensemble à géométrie variable tire son nom d’une colonie grecque aujourd’hui disparue du Bassin Méditerranéen, connue pour son amour de l’art et de la culture. 


Côté pratique :

Dimanche 28 octobre 2012 à 16h (Durée : 1h30)
Auditorium de la Maison de Robert Schuman, 8-12, rue Robert Schuman à Scy-Chazelles
Entrée libre, dans la limite des places disponibles
Renseignements : 03 87 35 01 40
Sans réservation

 
DSC01503
 



 

Photo : Jean-Claude KANNY - Moselle Tourisme

Rédigé par Conseil Général de la Moselle

Publié dans #Maison de Robert Schuman

Repost 0
Commenter cet article