"Un exil intérieur : l’évacuation des mosellans -septembre 1939 à octobre 1940"

Publié le 1 Février 1990

Entre le 1er septembre 1939  et le 10 mai 1940, 300 000 mosellans provenant de 300 communes situées en « zone rouge » (du pays de Bitche à Thionville, en passant par Boulay) ont été contraints de quitter leurs foyers pour éviter les offensives attendues de l’armée allemande. Ces évacuations massives et subites les ont poussés à s’établir dans plusieurs départements de repli (La Charente, la Vienne, la Charente-inférieure, Le Nord, la Loire…).

Soixante-dix ans après, le Conseil Général de la Moselle veut se souvenir de ce premier épisode de voyage forcé d’une grande partie de la population mosellane. C’est pourquoi le Service départemental des archives présente une exposition retraçant les grandes évacuations mosellanes de la « drôle de guerre » à l’automne 1940.

Un livret-catalogue est édité à cette occasion et des lectures-spectacles, dans différents lieux mosellans, feront écho à ces souvenirs douloureux .

En 2010, un second volet sera consacré à l’épisode plus dramatique des expulsions.

Plusieurs animations sont organisées autour de cette exposition dont une séance de lectures et une journée d'étude. Accès libre mais réservation conseillée.

Côté pratique :
du vendredi 9 octobre 2009 au vendredi 7 mai 2010.
Entrée libre.
Horaires : du lundi au vendredi de 8 H 30 à 16 h 45 et le samedi de 8 H 30 à 12 H 30.
Renseignements : 03 87 78 05 00.
Service départemental d'archives de la Moselle, 1 allée du château à Saint-Julien-lès-Metz.

Rédigé par Conseil Général de la Moselle

Publié dans #Archives départementales

Repost 0
Commenter cet article

TIERCELIN 06/01/2010 14:29


Je suis breton, ancien militaire de carrière, comme beaucoup de mes camarades, j'ai servi dans "l'est" et me suis marié avec une "fille de l'est".Passionné d'histoire, j'ai depuis longtemps lu des
ouvrages sur toutes les guerres qui ont ravagé ce beau pays Mosellan. Tellement beau et accueillant que je m'y suis retiré loin de mon pays natal St Malo.
"Un exil de l'intérieur" est un ouvrage magnifique.Le DVD qui l'accompagne est un témoignage extraordinaire de la France de cette époque.
Il pourrait etre une leçon !!! sur la fameuse question de l'identité nationale ?
Toutes les régions en France ont leur langue, leur patois, leurs traditions, leurs modes de vies propres. Mais, nous sommes tous vicéralement français, unis devant le danger qui pourrait menacer
notre patrie.
La guerre est une horreur, mais elle a eu effet bénéfique, c'est de brasser les populations dans tout l'exagone et de faire découvrir la France aux français !!!
Mon grand-père qui n'avait jamais quitté sa Bretagne est mort dans la Somme en 1916, ma grand-mère a pris le train en 1915 pour le rejoindre dans un hôpital dans la Marne.
Mes parents ont vécu l'exode en 1940 !!!!
Hommage au gens de l'Est, français, qui ont connu des temps de guerres,d'exodes et d'occupations.
On n'oublie pas facilement: 1970-1918 1940-1944
Certes, pour les "français de l'intérieur" c'était "ils n'auront pas l'Alsace et la Lorraine"
De la part d'un Breton/Lorrain