Alain Galaup

Publié le 14 Avril 2009

Le Conseil Général de la Moselle ouvre régulièrement à l'artiste mosellan Alain Galaup les portes de ces différents sites. 

Si le virus de la peinture ne l’a saisi que tardivement, Alain Galaup montre, depuis ses débuts, une belle virtuosité et une curiosité gourmande à explorer en tous sens les recoins les plus intimes du monde et de l’humain.

L'artiste nous avait longuement habitués à une poésie de la luxuriance, issue en droite ligne de son enfance en Guadeloupe : mondes sous-marin, îles fantastiques, volcans en éruption, forêts échevelées se peuplent de fleurs et de papillons dont la chatoyance ne s’accorde pas plus de limites que l’imagination de son spectateur.
Son style s’affirme, gagne en vigueur et en force suggestive.

Et puis Babel… et un autre défi. Illustrer les mots ! Avec comme contraintes de base, un mot qu’il choisit ou qu’on lui suggère, placé (presque toujours) au centre du tableau et des caractères tous dans le même format : 6 centimètres sur 4.

Après les conjonctions, les adverbes et les adjectifs (un incongru qui a pris ici tout son sens) sont venus les noms.

La série des sept péchés capitaux a été traitée depuis des siècles par des peintres, des sculpteurs mais aussi des photographes ou des cinéastes. Elle existe en BD et en jeux vidéo.

Alain Galaup a choisi d’échapper à la figuration et de traduire graphiquement le sentiment ou la sensation qu’évoquent en lui ce que l’Eglise appelle péché.

Libre à chacun de nous de s’identifier à cette matérialisation ou de s’inventer sa propre interprétation.



Orgueil - Alain Galaup

Rédigé par Conseil Général de la Moselle

Publié dans #Galerie virtuelle

Repost 0
Commenter cet article