Bliesbruck : les fibules, éléments de parure gallo-romaine

Publié le 15 Avril 2009

"La parure dans la petite ville gallo-romaine de Bliesbruck (Moselle) : recherches sur les fibules" est une thèse de doctorat rédigée par Tatiana Weisse, sous la direction de Jeanne-Marie Demarolle, professeur émérite d’Histoire Romaine. Cette thèse a été soutenue en octobre 2007, à l’Université Paul Verlaine de Metz.

Une fibule est une sorte d'agrafe utilisée dans l'Antiquité pour attacher les vêtements. L’absence d’une étude d’ensemble sur les fibules gallo-romaines dans notre région a incité Tatiana Weisse à privilégier l'importante collection de la petite ville médiomatrique de Bliesbruck. Elle est riche de 900 fibules et offre une grande diversité ornementale. Il est possible de dater ces fibules grâce aux contextes chronologiques.

Les fibules de Bliesbruck apparaissent comme les témoins d’une société relativement aisée. Elles reflètent une certaine uniformité des goûts, mais aussi un attachement aux traditions locales.

Les fibules ont été recensées dans un catalogue et regroupées par types. Les résultats de cette typologie ont ensuite été confrontés à ceux obtenus dans d’autres petites villes comparables, situées au nord et à l’est de la Gaule Belgique.

À Bliesbruck, la fréquence de certains types et la variété des formes et des décors sont sans doute liées à la nature du site. Certains artisans et commerçants mettaient à la disposition de la population un riche éventail de fibules. La majorité des fibules portées à Bliesbruck l’a été également dans la partie occidentale de l’Empire. Néanmoins, la présence de certains types de fibules traduit des influences germaniques.

En Gaule romaine, les fibules, particulièrement abondantes au I
er siècle après J.-C., voient, en raison de modifications vestimentaires, leur nombre et leur variété diminuer au IIème siècle. À Bliesbruck, la plupart des types apparaît encore jusqu’à la fin du IIIème siècle. Les modèles les plus simples y côtoient des exemplaires caractérisés par la complexité et la richesse de leurs motifs décoratifs.




Rédigé par Conseil Général de la Moselle

Publié dans #Archéologie - Parc européen de Bliesbruck-Reinheim

Repost 0
Commenter cet article