Nuit des Musées au Musée départemental Georges de la Tour le 16 mai

Publié le 16 Mai 1995

- NUIT DES MUSÉES -

Le samedi 16 mai 2015, à l'occasion de la Nuit Européenne des Musées, le Conseil Départemental de La Moselle ouvrira exceptionnellement les portes du Musée départemental Georges de la Tour de 20 h à Minuit. Ce site Moselle Passion mettra en lumière ses œuvres les plus célèbres et les plus insolites.

Lors de cette soirée, deux conteuses interviendront dans le musée à 22 h et entraîneront le public dans leur imaginaire à travers "Georges de La Tour, la malédiction de Zar" et à travers des contes d'ombre et de lumière.

Une histoire pour rentrer dans l’univers du tableau de Georges de La Tour, Le Tricheur à l’as de carreau ? Tous les soirs, Monsieur Zar gagnait aux cartes car tous les soirs il trichait. Mais quand il passa de vie à trépas, huit juges l’attendaient dans un château de cartes. Ils le condamnèrent à perdre encore et encore au jeu. Comment changer la donne ?

Nous voici dans un monde peuplé de cartes qui se jouent d’un tricheur. Quand Zar comprend qu’il est condamné à perdre toutes les parties qu’il entame, son destin prend une autre tournure. Il remarque Fanny, la femme qui lui apporte ses repas, et décide de l’aider à se racheter : il s’empare de pièces d’or en semant le trouble pendant une partie. Cet élan sauvera Fanny et le sauvera aussi ! Un véritable hommage à ce peintre et une belle histoire à partager en famille.

Côté pratique :

Samedi 16 mai 2015 de 20 h à 24 h
Musée départemental Georges de La Tour, place Jeanne d'Arc à Vic-sur-Seille
Réservation souhaitée pour les contes à partir de 22 h

Entrée gratuite
Renseignements et réservation : 03 87 78 05 30

www.mosellepassion.fr

Retrouvez-nous sur Facebook et Google+

Musée départemental Georges de la Tour - Crédits : Département de la Moselle

Musée départemental Georges de la Tour - Crédits : Département de la Moselle

Rédigé par Département de la Moselle

Publié dans #Musée départemental Georges de la Tour, #Nuit des Musées

Repost 0
Commenter cet article