"Le musée de Gravelotte: histoire d’une Renaissance" jusqu'au 16 novembre

Publié le 18 Mai 1994

- EXPOSITION -
L’ouverture du Musée départemental de la Guerre de 1870 et de l'Annexion à Gravelotte est non seulement l’occasion pour le public de découvrir le nouvel écrin et les collections qu’il abrite, mais également de parcourir une exposition sur l’évolution du musée depuis 1
875.

Fondé pendant l’Annexion par les membres d’une famille lorraine, le musée s’est transformé au gré d’une histoire tourmentée dans une région tiraillée entre la France et l’Allemagne. Au fil du temps, et selon l’intérêt que cette partie de l’histoire -fondatrice de l’unité politique allemande et de la Moselle contemporaine- suscita, les propos, les collections, la muséographie et l’architecture ont été modifiées.
Après une période de lente dégradation et d’oubli, le musée renaît pour ancrer l’Histoire non seulement de la Moselle, mais aussi de l’Alsace, dans une perspective européenne.
C’est la transition lente d’un musée de mémoire à un musée d’histoire que cette exposition veut faire découvrir, en évoquant notamment les ambiances muséographiques des deux premiers musées.

Ambiances muséographiques de 1875 à aujourd’hui
Le premier musée, créé par Elisabeth Erpeldinger et son frère Viktor vers 1875, présentait de nombreux souvenirs et objets liés aux combats de 1870 qu’ils avaient en partie eux-mêmes recueillis sur les champs de bataille. L’édifice néo-roman, baptisé Kriegsmuseum, abritait dans chacune des deux grandes salles des sections françaises et allemandes bien séparées.
Ce musée est racheté vers 1910 par la Fédération des associations d’anciens combattants allemands. Sa gestion est alors déléguée à l’Union pour l’ornementation et l’entretien des tombes.
En 1918, avec le retour des Provinces perdues à la France, le musée devient propriété de la commune de Gravelotte. Mais la mémoire de la Grande Guerre fait tomber dans l’oubli celle de 1870 et le musée décline.

En 1944, le village, et en particulier le musée, subissent d’importants dommages dus aux bombardements et aux combats.
En 1952, l’association des amis du musée de Gravelotte et le Souvenir français donnent naissance à un musée provisoire, achevé définitivement en 1958 et abrité derrière une façade classique. Ce second musée, qui conserve le nom de Musée de guerre, est essentiellement articulé autour de la bataille de Gravelotte et du rappel des faits militaires, expliqués par les moyens de médiation de l’époque dont les fameux dioramas.
Le Conseil Général de la Moselle acquiert les collections communales en 2000. Le projet du nouveau musée met en perspective les causes et les conséquences de la guerre de 1870 sur l’histoire de la Moselle et de l’Alsace, mais aussi de l’Allemagne et de l’Europe.
Trois espaces
Dans les deux premiers espaces de l’exposition temporaire, des objets et des installations muséographiques évoquent les musées de 1875 et de 1958. Ils sont accompagnés de documents d’archives. Des peintures et des photographies inédites sur les fondateurs du Kriegsmuseum sont présentés.

Pour l’exposition, une mise à distance et des longues vues permettent d’observer les différentes scènes reconstituées par cet outil de médiation, presque cinématographique.
Un troisième espace évoque les différents projets de rénovation du musée, dont celui du Conseil Général de la Moselle : l’ouverture d’un nouveau musée.

Des photos du chantier prises depuis la pose de la première pierre sont exposées : vues du ciel, points de vues variés, à différentes étapes de la construction. Des photos de l’installation des collections inviteront le visiteur à découvrir ensuite l’exposition permanente, ses objets et sa muséographie, au premier étage du bâtiment.

Côté pratique :

Du dimanche 18 mai au dimanche 16 novembre 2014

Musée départemental de la Guerre de 1870 et de l’Annexion - 11, rue de Metz à Gravelotte
Du 18 avril au 15 novembre 2014, du mardi au dimanche de 14 h à 18 h et de 10 h à 12 h (pour les groupes sur réservation)
Du 16 novembre au 31 mars, du mardi au dimanche de 14 h à 18 h
Plein tarif individuel : 5 € Tarif réduit individuel : 3,50 €
Tél : 03 87 33 69 40
c
ontact.musee-guerre-70@cg57.fr

Carte postale : le Kriegsmuseum, avant 1918. La façade était alors caractérisée par un décor néogothique de créneaux et tourelles d’angle. Le musée comportait un étage. A gauche, se trouve la maison où coucha Napoléon III avant de rejoindre la Camp de Châlons, le 16 août 1870.

Carte postale : le Kriegsmuseum, avant 1918. La façade était alors caractérisée par un décor néogothique de créneaux et tourelles d’angle. Le musée comportait un étage. A gauche, se trouve la maison où coucha Napoléon III avant de rejoindre la Camp de Châlons, le 16 août 1870.

Rédigé par Conseil Général de la Moselle

Publié dans #Musée départemental de la Guerre de 1870, #Expositions

Repost 0
Commenter cet article